Belgique

Le Prince Philippe a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi à la presse, que la Princesse Elisabeth Thérèse Marie Hélène était née à 21h58 par césarienne. Visiblement très ému, les yeux rouges et vêtu d'un habit vert d'hôpital, le Prince a expliqué la soirée qu'il avait vécue ainsi que la naissance de sa fille à laquelle il a assisté, «très calme », a-t-il indiqué.

Vers 18h30, alors qu'il se trouvait à une réunion d'entrepreneurs à proximité d'Eeklo, la Princesse Mathilde l'a appelé pour lui dire avec des trémolos dans la voix: «Il faut rentrer ». Le Prince a alors immédiatement pris la direction du château de Laeken.

Le couple princier savait depuis le mois de juin que l'enfant serait une fille. Depuis une quinzaine de jours, le bébé était examiné chaque jour via monitoring. La Princesse Mathilde recevait ainsi quotidiennement la visite de sa gynécologue. Jeudi soir, cette dernière a donc conseillé à la Princesse de prendre la direction de l'hôpital Erasme à Anderlecht.

Le Prince Philippe a assisté à l'accouchement. A plusieurs reprises au cours de la conférence de presse, il a félicité l'équipe médicale qui a pratiqué la césarienne. L'enfant s'est présenté en siège, le cordon ombilical noué deux fois autour du cou. «Je suis un pilote de chasse, je suis resté très calme », a-t-il confié aux journalistes. «La césarienne c'était tout de même quelque chose », a-t-il déclaré.

L'accouchement s'est très bien passé. La césarienne a été pratiquée en «semi-urgence », a expliqué le médecin de la Princesse, Mme Geneviève Naomé. La Princesse Elisabeth pesait à la naissance 2,930 kilos et mesurait 49,5 centimètres. Elle est née deux semaines avant terme. Selon la formule consacrée, la mère et l'enfant se portent donc tous deux très bien.

Après la naissance, le Prince a appelé le Roi Albert qui se trouvait dans les Ardennes. «En une heure, trop impatient, il était là », a expliqué le Prince. La Reine Paola, actuellement en Italie, a décidé de son côté de revenir immédiatemment en Belgique.

Vers 01h30, lorsque le Prince est descendu à la rencontre de la presse, il venait de donner le premier bain à sa fille. Il s'est dit enchanté pour la Princesse Mathilde et lui-même ainsi qu'enchanté pour la Belgique.

A qui ressemble le plus la petite Princesse ? «A moi bien sûr. Il vaut peut-être mieux pour elle qu'elle ressemble à sa mère », a répondu avec humour le Prince. Il a alors décrit sa fille comme «toute mignonne, blonde avec un visage tout rond, une vrai petite femme », a-t-il expliqué.

Le prénom Elisabeth a été choisi car il s'agissait du prénom de l'arrière grand-mère du Prince Philippe, qui «était une femme de caractère. Elle sera peut-être un exemple pour elle », a-t-il conclu. Par ailleurs, le Prince a ajouté qu'il était très heureux qu'il s'agisse d'une fille et qu'il sera très fier qu'elle monte un jour sur le trône. Le Prince a encore espéré qu'elle serait «une bonne reine, mais d'abord une vraie femme ». «Elisabeth » signifie «Maison de Dieu », a expliqué le Prince. Il s'agit également du prénom de l'une des soeurs de la Princesse Mathilde.

En ce qui concerne les parrain et marraine, le prince a indiqué que le couple avait souhaité faire appel à la «nouvelle génération ». Ce sont donc le fils aîné de la Princesse Astrid, Amadeo, ainsi que la soeur cadette de la Princesse Mathilde, Hélène, qui ont été choisis.

A plusieurs reprises également, le Prince a tenu à remercier la population de la chaleur et de la gentillesse avec lesquelles cette grossesse avait été suivie.

La Princesse Mathilde a besoin de repos, a indiqué son médecin. Elle devra rester encore cinq jours à l'hôpital Erasme. Le Prince Philippe compte rester la nuit de jeudi à vendredi ainsi que les jours à venir auprès de son épouse. «Après ce que nous avons fait, on mérite bien une petite semaine de vacances », a-t-il ajouté.

Enfin, à la question «Combien d'enfants voulez-vous ? », le Prince a conclu à deux reprises: «On verra, on verra »./.WAC (LEC) ./.