Belgique Traditionnellement associé aux migrants, le parc Maximilien est de plus en plus investi par un autre “public”, sédentarisé mais sans logement, plus agressif. “Des Polonais, des Roumains, des Belges... Beaucoup sont sous l’influence de la drogue ou de l’alcool."
(...)