Belgique

Le collectif "La Voix des sans-papiers" se voit contraint de quitter prochainement le bâtiment qui avait été réquisitionné fin juillet par le bourgmestre de la commune d’Etterbeek pour les accueillir. 

Pour rappel, Vincent de Wolf (MR) avait demandé au groupe de quitter des bâtiments scolaires dans lesquels logeait une soixantaine de personnes avant d’enclencher une première application, en région bruxelloise, du droit de réquisition par un bourgmestre d’un immeuble vide au bénéfice de sans-abri. 

Le groupe avait dès lors pu s’installer provisoirement dans un bâtiment de l’avenue d’Auderghem. Provisoirement, car le propriétaire du bâtiment voulait y débuter des travaux. Le collectif s’était engagé à quitter les lieux dès le 14 septembre, mais espérait toutefois secrètement un retard dans le démarrage des travaux. Ce ne sera finalement pas le cas.

"La Voix des sans-papiers" fait ses bagages et semble déjà avoir trouvé un autre refuge, dont l’adresse n’est pas encore connue.