Belgique Le parti socialiste flamand (sp.a) est prêt à entrer dans un nouveau gouvernement mais lie cette entrée à six conditions. Les points les plus importants sont du domaine socio-économique. Les socialistes flamands veulent notamment une augmentation des pensions. "Celles-ci sont beaucoup trop basses", affirme la présidente Caroline Gennez.

Les socialistes flamands exigent aussi que les allocations familiales pour le premier enfant soient augmentées et que le congé parental soit rallongé à un an par enfant. Ils demandent encore que les factures d'hôpital soient diminuées. "Une assurance hospitalisation devrait en fait être un luxe superflu", estime la présidente du sp.a. "Cela est envisageable si la facture d'hospitalisation reste payable".

Le sp.a veut également augmenter le pouvoir d'achat en comprimant les prix. "Ces derniers mois, des augmentations injustifiées de prix ont eu lieu notamment du gaz, de l'électricité et des produits de base", estime Mme Gennez. "Nous voulons contrôler cela un petit peu en mettant au point un mécanisme: si les prix sont injustifiés, la commisison des prix doit pouvoir intervenir et contrôler les prix".

Enfin, les socialistes flamands demandent que la loi sur la sortie du nucléaire soit effectivement appliquée et que toutes les centrales nucléaires soient fermées vers 2025. (CLA)