Les socialistes perdraient des plumes

V.d.W. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le Parti socialiste, c'est le moins qu'on puisse dire, vit des heures difficiles. Le cancer des affaires le mine, l'affaiblit chaque jour un peu plus. A quelques mois des élections communales du 8 octobre, le parti craint que la justice ne mette au jour de nouveaux dossiers qui impliqueraient d'autres élus. Personne ne sait très bien de quoi demain sera fait.

Le président du PS s'est contenté, pour l'instant, de gérer la crise, de mettre la pression maximale sur ceux qui bloquaient le processus de rénovation. Mais pourra-t-il longtemps encore faire le gros dos et attendre que l'orage passe?

Une chute de 19,5 pc...

Car chaque révélation se paye, cash, dans les sondages. Ainsi, l'enquête réalisée par Dedicated Research pour le compte de la RTBF et de «Sud Presse» est pour le moins catastrophique pour les socialistes. D'après les chiffres recueillis, le PS perdrait près de 20 pc de ses voix à Charleroi: de 51,4 pc aux élections communales d'octobre 2000, le PS dégringolerait à 31,9 pc. Le MR arriverait en deuxième position avec 21,1 pc des voix, soit une hausse de 5 pc; le Front national obtiendrait 16,5 pc soit un progrès de 9,6 pc. Viendrait ensuite le CDH avec 14,9 pc (en progrès de 5,3 pc). Les verts seraient, eux, en recul de 0,4 pc, avec 11 pc. La marge d'erreur est de 4 pc. Le sondage a été réalisé du 2 au 6 juin 2006, par téléphone.

Ces chiffres diffèrent sensiblement de la première mouture de ce sondage, officieusement diffusé dès mardi, mais qui ne concernait que l'ancienne ville de Charleroi (code postal 6000). Cette fois, toutes les communes issues de la fusion et qui forment Charleroi ont été prises en compte.

«Sud Presse» et la RTBF ont décidé d'effectuer des sondages pour 18 villes wallonnes. Pour Mons, les premiers résultats connus (mais encore partiels) seraient eux aussi alarmants: le PS passerait de 61,4 à 46,2 pc, le MR progresserait de 15,8 à 18 pc, le CDH de 10,8 à 17 pc, Ecolo passerait de 9,9 à 8,8 pc et le FN ferait son apparition avec 3,7 pc.

Face à ces nouvelles peu réjouissantes pour le PS, on prête aux dirigeants socialistes l'idée d'ouvrir sans trop tarder certaines majorités absolues PS (celle de Charleroi par exemple) à l'opposition. Soit les collèges, soit certains organismes paracommunaux. Mais l'idée ne fait pas rire les majorités absolues concernées. Pas sûr, non plus, que les partis d'opposition seraient prêts à faire de la figuration à 4 mois des élections communales.

© La Libre Belgique 2006

Publicité clickBoxBanner