Belgique

Un drame s’est joué, pendant la nuit de mardi à mercredi, en mer du Nord, à vingt-cinq kilomètres environ au large de Dunkerque.

Comme nous l’a expliqué Christelle Haar, responsable de la communication de la préfecture maritime pour la Manche et la mer du Nord, il était un peu plus de 22 heures quand le Cross (Centre opérationnel de surveillance et de sauvetage) de Gris-Nez a reçu un signal émis par la balise de détresse déclenchée par un bateau. Très rapidement, les gens du Cross ont identifié le bâtiment en difficulté et établi sa position.

Il s’agissait d’un bateau de pêche basé à Nieuport, le N-28 "Mooie Meid", avec trois marins néerlandais à son bord.

On a appris, mercredi, auprès des garde-côtes néerlandais, que leur âge varie entre 18 et 26 ans et qu’ils sont originaires d’Arnemuiden. Leur bateau de 19,6 mètres a chaviré alors qu’il se trouvait au milieu du Pas-de-Calais.

Aussitôt l’alerte reçue, un important dispositif de recherches a été déclenché et coordonné par le Cross Gris-Nez. Deux hélicoptères belges Sea King de la 40e escadrille ont décollé à 22h46, de la base de Coxyde, avec des plongeurs à bord, alors qu’un hélico de la marine française partait du Touquet.

A ces moyens aériens, ont été adjoints des moyens nautiques. Trois vedettes et un canot de sauvetage belge, une vedette de la police belge et un remorqueur d’Etat se sont rendus sur zone, de même que deux canots de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) française.

Trois cargos qui se trouvaient dans les environs ont également participé aux recherches, qui se sont poursuivies jusqu’à 4h45.

Les deux Sea King ont découvert le chalutier retourné dès 23h11. Les plongeurs hélitreuillés sur le bateau n’ont toutefois trouvé aucune trace de l’équipage, le bâtiment étant "vide", ont précisé des responsables militaires.

"La mer étant mauvaise, l’investigation n’a été que partielle, les plongeurs n’ayant pu visiter que deux pièces du barreau", nous confiait mercredi Christelle Haas.

Au lever du jour, les recherches ont repris, dans de mauvaises conditions de visibilité, avec l’hélicoptère Dragon 62 de la Sécurité civile du Pas-de-Calais, un Sea King belge et une Alouette III de la Marine française, qui a déposé deux plongeurs sur les lieux du naufrage. Deux plongeurs belges se trouvaient également à bord du remorqueur "Zeehond".

Par ailleurs, l’"Anglian Monarch", un remorqueur britannique coaffrété par la France, se trouvait également sur zone pour assurer la gestion du trafic, particulièrement dense sur le rail du Pas-de-Calais, souvent assimilé à une véritable autoroute. C’est que la coque du "Mooie Meid" affleure au-dessus de l’eau et représente un danger pour les autres navires.

Mercredi midi, Christelle Haar se montrait pessimiste : "Si les marins-pêcheurs sont tombés à l’eau, il n’y a guère de chances de les retrouver vivants car, au moment de l’accident, la température de l’eau ne dépassait pas les 8°, la mer était agitée à localement forte et le vent de nord-ouest soufflait jusqu’à 50 km/h."

Dans ces conditions, indiquait-on à la préfecture maritime, l’espérance de vie des naufragés ne pouvait dépasser les cinq heures.

Le Pas-de-Calais met en relation la Manche et la mer du Nord de même que les ports du Nord et du Sud de l’Europe. C’est le détroit le plus fréquenté au monde. Chaque année, plus de 200 000 navires, transportant des marchandises parfois dangereuses, circulent nuit et jour dans le détroit.

Au pied du phare du cap Gris-Nez, se trouve le Cross, organisme chargé de surveiller en permanence le Pas-de-Calais, réputé difficile également en raison des courants, des vents parfois violents et des brouillards fréquents.

Le Cross surveille une zone allant de la frontière franco-belge au cap d’Antifer, près du Havre). Il veille au respect des règles de circulation.

Les navires se dirigeant vers le Nord longent la côte française (le rail montant), tandis que ceux en direction du Sud longent la côte anglaise (le rail descendant). Le trafic traversier concerne les navires devant traverser les rails de circulation (ferries, bateaux de plaisance et de pêche).J.-C.M. (avec Belga)