Belgique

Près de 60 pc (58,9 pc) des personnes d'origine turque et 55,6 pc des Marocains vivant en Belgique disposent d'un revenu situé sous le seuil de pauvreté européen, estimé à 777 euros par mois, selon les résultats d'une étude réalisée à la demande de la Fondation Roi Baudouin.

Parmi les Italiens établis dans le royaume, 21,5 pc d'entre eux vivent sous ce seuil de pauvreté, contre 10,16 pc pour les Belges.

Selon cette enquête, réalisée par les Universités de Liège et d'Anvers, 38,7 pc des Turcs d'origine et 25 pc des Marocains doivent boucler leurs fins de mois avec moins de 500 euros.

Cette constatation s'explique par la faible scolarité des allochtones, leur manque de connaissance des deux langues nationales et la discrimination dont ils sont victimes sur le marché du travail et immobilier, ainsi que dans l'enseignement.

Il s'agit de la première étude menée en Belgique sur la pauvreté concernant les personnes d'origine étrangère.