Belgique En décembre 2016, "La Libre Belgique" publiait le témoignage émouvant de deux victimes des attentats de Bruxelles - le frère et le mari de Fabienne Van Steenkiste, décédée à Zaventem - qui affirmaient avoir été complètement oubliées par les autorités belges. Grâce à ce coup de gueule, elles furent entendues quelques semaines plus tard par la Commission d’enquête parlementaire. D’autres victimes élevèrent la voix, dénonçant l’imbroglio administratif et la difficulté d’obtenir des assureurs une aide significative. Au moins trois livres ont été publiés par des victimes (Caroline Leruth, Walter Benjamin, Ernest Djidjou), qui ont, à chaque fois, évoqué l’incapacité du système belge à gérer l’après-attentats.
(...)