Belgique

Une série de villes flamandes ont envoyé cette semaine une lettre à la direction de la SNCB pour demander des garanties sur l'avenir du service de vélos partagés Blue Bike, peut-on lire mercredi dans de Tijd. Plusieurs villes ont l'intention d'investir pour étendre le service des vélos bleus, mais l'actionnaire principal, la SNCB, souhaite revendre le projet. "Dans certaines gares, la demande pour ces vélos est si grande que de nombreux utilisateurs sont laissés sur le carreau", déplore la lettre que le quotidien a consultée. "Quelles garanties la SNCB propose-t-elle pour l'expansion du service dans les gares?"

Selon De Tijd, la société de transport flamande De Lijn souhaite également obtenir l'assurance que la société ferroviaire continuera à ouvrir ses gares aux vélos bleus.

"Nous croyons en Blue Bike, mais le cycle n'est pas notre mission", a réagi le porte-parole de la SNCB Bart Crols, cité dans le journal. "Nous sommes pour une expansion de Blue Bike, mais pas de façon illimitée. Il faut trouver un équilibre."