Les Wallons surreprésentés dans la fonction publique

A.C Publié le - Mis à jour le

Belgique Le cliché a la vie dure : les francophones, surtout les Wallons, veulent tous devenir fonctionnaires… Pour la sécurité de l’emploi ? Pour ses avantages ? Peu importe… Mais force est de constater que les Wallons sont effectivement surreprésentés dans la fonction publique fédérale.

Selon des chiffres communiqués dans une réponse parlementaire par le secrétaire d’État à la Fonction publique Hendrik Bogaert (CD&V), notre pays compte 81.203 fonctionnaires fédéraux (hors police, justice et armée), rapporte la Dernière Heure. Dont 36,9 % de Wallons. L’ensemble des habitants du sud du pays ne représente pourtant que 32,2 % de la population.

Le niveau est sensiblement le même au fil des années. Les Wallons occupaient 36,9 % des postes dans la fonction publique fédérale en 2007. Et 37 % en 2010.

Cette constance se remarque aussi dans la représentation bruxelloise et flamande. Respectivement autour de 8,4 % et 53,7 % (au début 2012).

Par ailleurs, les chiffres du secrétaire d’État font apparaître une diminution du nombre de fonctionnaires fédéraux – de manière égale dans chacune des Régions. Sur ces cinq dernières années, le pic a été atteint en 2010 lorsqu’ils étaient 83.787.

Cela représente donc une baisse de 3,1 % (- 2.584 unités) par rapport au début 2012. Mais de seulement 2,7 % (- 2.284) par rapport à 2007 et ses 83.487 membres de la fonction publique.

La tendance à la baisse devra se confirmer dans les années à venir. C’est en tout cas une volonté du gouvernement Di Rupo. D’abord, afin de réaliser des économies dans les dépenses publiques. Ensuite, parce qu’un certain nombre de fonctionnaires ne sera bientôt plus nécessaire au niveau fédéral dans l’optique des transferts de compétences (et donc de leur gestion administrative) vers les Régions et Communautés.

Publicité clickBoxBanner