Belgique

Ces examens n'ont cependant permis aucune identification, a annoncé le procureur du Roi de Liège, Danièle Reynders, jeudi. Les trois autres corps découverts seront examinés jeudi dans le courant de la journée.

Les services de médecine légale disposent d'éléments qui permettraient l'identification des corps s'ils étaient retrouvés, comme par exemple des empreintes dentaires, a expliqué Danièle Reynders, ce qui laisse supposer que certains disparus sont toujours sous les décombres.

La cause des décès n'est pas identifiée. "Il peut s'agir de l'explosion, de l'incendie ou de l'effondrement; voire de plusieurs éléments", a remarqué Mme Reynders, précisant qu'il n'était actuellement pas établi que l'explosion se soit produite au premier étage de l'habitation, comme certains l'avaient affirmé mercredi.

Le parquet a mis le dossier à l'instruction mercredi. "Il s'agit d'une instruction théorique, aucun élément ne permettant d'avancer que l'origine est d'ordre volontaire", a commenté Danièle Reynders. Une chapelle ardente va être installée au centre funéraire de Robermont.