Belgique

Trois victimes innocentes, tuées de sang-froid par balles mardi matin en plein centre-ville de Liège ainsi qu’une quatrième personne, massacrée à coups de marteau lundi soir à Marche-en-Famenne : c’est là le terrible bilan de ce qui se présente, dans son modus operandi, ainsi que dans le profil de l’auteur, comme un acte de terrorisme.

Le procureur du Roi de Liège, Philippe Dulieu, a résumé les faits. Mardi vers 10 h 30, l’auteur, porteur d’une arme blanche, "a pris en filature", selon ses termes, deux policières de la police locale de Liège. Elles se trouvaient alors sur le boulevard d’Avroy.

(...)