Belgique Les nouvelles demandes d'asile qui seront déposées en 2012 seront traitées dans un délai de trois mois, a assuré mercredi la nouvelle secrétaire d'Etat en charge de l'Asile et l'Immigration Maggie De Block (Open Vld) lors de la présentation de sa note de politique générale à la Chambre.

Selon la secrétaire d'Etat, le commissariat général aux réfugiés et apatrides (CGRA) s'est aussi engagé à traiter 1.850 dossiers d'asile par mois, et à poursuivre la résorption de l'arriéré.

Il fournira également d'ici la fin du mois de janvier un projet de liste des "pays sûrs" suite à l'adoption en 2011 d'une nouvelle loi introduisant ce concept dans le droit belge.

Mme De Block la négociera alors avec son homologue des Affaires étrangères, Didier Reynders. Elle espère pouvoir la soumettre pour adoption au conseil des ministres en avril prochain, a-t-elle ajouté.

25.479 demandes en 2011 soit une hausse de près de 30% par rapport à 2010

La Belgique a enregistré 25.479 demandes d'asile en 2011 soit une hausse de 27,8% par rapport à 2010. En moyenne, 2.123 demandes ont été déposées chaque mois. La Belgique n'avait plus connu une telle moyenne mensuelle depuis 2001, a-t-on appris mardi dans les dernières statistiques de 2011 du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). L'année 2011 n'a toutefois pas battu le record de l'an 2000 où la Belgique avait enregistré 42.691 demandes.

Les principaux pays d'origine des demandeurs d'asile en 2011 étaient: l'Afghanistan, également en augmentation dans les autres États membres de l'UE, la Guinée (pour laquelle la Belgique et la France ont traité la grande majorité des demandes au sein de l'UE), l'Irak et la Russie. Avec les quatre pays que sont le Kosovo, la Serbie, la Macédoine et l'Albanie, les Balkans ont encore été bien présents dans le top 10 des pays d'origine durant toute l'année, souligne Dirk Van den Bulck, commisssaire général aux réfugiés et apatrides. Le Congo (RDC) arrive en 7e position des demandes.

L'année dernière, l'Office des étrangers (OE) a transféré 19.368 dossiers d'asile au CGRA pour examen. Le CGRA a pris 16.828 décisions, soit 45,8% de plus qu'en 2010 et même 87,7% de plus qu'en 2009.

Dans pratiquement une décision d'asile sur quatre (23,5%), le CGRA a décidé que le demandeur d'asile avait effectivement besoin de protection: 17% des décisions étaient des reconnaissances du statut de réfugié. Dans 6,5% de toutes les décisions, le CGRA a octroyé le statut de protection subsidiaire. Dans 67,13% des cas ou 11.297 demandes, le statut de réfugié a été refusé.

Le nombre de retours volontaires a progressé de 21% en 2011

Le nombre de migrants qui sont volontairement retournés dans leur pays en 2011 a augmenté de 21% par rapport à l'année précédente, selon des chiffres livrés mercredi par la secrétaire d'Etat en charge de l'Asile et la Migration, Maggie De Block (Open Vld). Au cours de l'année écoulée, 3.746 migrants sont volontairement retournés chez eux, contre 3.088 en 2010.

Plus de la moitié de ces personnes étaient des demandeurs d'asile ayant vu leur demande refusée.

Il s'agit principalement de Brésiliens (770), de Kosovars (457), de Russes (270) et d'Ukrainiens (262), selon les chiffres livrés mercredi. "Nous voulons encore convaincre plus de migrants qui n'ont aucun avenir dans notre pays qu'ils peuvent trouver des opportunités dans leur pays d'origine", a commenté Mme De Block.

Avec l'aide de l'Union européenne, ces migrants bénéficient indirectement d'une aide financière au retour dans leur pays d'origine pour y monter une micro-entreprise ou suivre une formation.