Belgique Le ministre de la Coopération au développement, Paul Magnette, représentera le gouvernement fédéral belge lors de la Conférence des Nations Unies "Rio+20" du 20 au 22 juin. Défendant des "objectifs réalistes", le ministre espère que ce sommet débouchera sur un engagement politique fort qui promeut le développement durable pour l'environnement, le travail et l'économie.

Le Premier ministre, Elio Di Rupo, qui devait se déplacer à Rio, a finalement renoncé à s'y rendre, invoquant la situation difficile que traverse actuellement la zone euro ainsi que l'important sommet européen qui se tiendra le 28 juin à Bruxelles.

Même raisonnement du côté du vice-Premier ministre, Steven Vanackere, aussi ministre du Développement durable. Le ministre se rendra aux réunions de l'Eurogroupe et de l'Ecofin les 21 et 22 juin, en tant que ministre des Finances.

C'est la raison pour laquelle Paul Magnette ira représenter le gouvernement fédéral à Rio. Côté wallon, le ministre Jean-Marc Nollet participe à ce sommet, accompagné de trois experts.

Le gouvernement bruxellois sera quant à lui représenté par la ministre de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck. A contrario, son homologue flamande, Joke Schauvliege, ne se déplacera pas mais sera représentée par des membres de son administration.

En tant que chef de la délégation belge, Paul Magnette prendra part aux différentes réunions de haut niveau, tables rondes et événements. Il portera une attention particulière à la protection sociale.

Les dirigeants du monde entier se retrouvent cette semaine à l'occasion de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro, et ce 20 ans après le premier sommet consacré à cette thématique, "Planète Terre", qui s'est tenu en 1992.