Belgique

La 74ème chambre du tribunal de première instance de Bruxelles a condamné, le 16 octobre dernier, Marie-France Botte à payer 107.628 euros à Pierre Swennen, sous déduction de la provision, rapporte lundi La Dernière Heure.

Le 26 octobre 1994, le journaliste Pierre Swennen avait été dénoncé, dans une lettre signée par Claude Lelièvre, à l'époque Délégué général aux Droits de l'enfant, pour pédophilie. L'informatrice de M. Lelièvre était Marie-France Botte.

M. Swennen avait été immédiatement licencié par l'administrateur général de la RTBF.

Depuis, suite à une plainte déposée pour calomnie et dénonciation calomnieuse, Pierre Swennen avait obtenu des tribunaux que Mme Botte lui verse 10.000 euros à titre provisionnel.

Cette dernière a désormais été condamnée à lui payer 107.628 euros, sous déduction de la provision. Ce jugement tient compte des préjudices moraux et matériels subis par le plaignant.