Belgique

La cour d'appel de Bruxelles a condamné, vendredi, Marouan El Bali à une peine de 12 ans de prison, contre 16 ans de prison en première instance.

La cour a disqualifié la prévention de dirigeant d'une filière terroriste en une prévention de membre d'une telle filière. Les juges ont par ailleurs reconnu établies à l'encontre du prévenu les préventions de tentative de commission d'assassinats dans un contexte terroriste et de fabrication de faux papiers d'identité. Ils ont enfin acquitté le prévenu de tentative de fabrication d'explosifs.

Marouane El Bali était le seul des terroristes présumés, réfugiés dans un appartement de la rue de la Colline à Verviers le 15 janvier 2015, à avoir été arrêté vivant. Deux autres hommes, Khalid Ben Larbi et Sofiane Amghar, avaient eux été abattus par les unités spéciales de la police. Celles-ci étaient intervenues dans cette habitation, suspectant ses occupants de préparer éminemment un attentat terroriste en Belgique.