Belgique

Le ciel sera généralement très nuageux vendredi avec en matinée, une averse de neige localement ou de la pluie verglaçante le long de la frontière française, indique l'Institut royal météorologique (IRM).

Une zone de précipitations, avec de la neige et parfois de la pluie verglaçante dans le sud et l'ouest, traversera la Belgique à la mi-journée, à partir du sud. Elle atteindra le nord en fin d'après-midi ou en soirée. Les maxima seront compris entre 2° et -2°. Le vent sera généralement assez fort au littoral. Des chutes de neige ou de neige fondante tomberont encore vendredi soir, surtout sur le nord-est et le centre du pays. Le temps deviendra ensuite graduellement sec. Des bancs de brouillard (givrant) pourraient se former. Le gel sera généralisé avec des températures comprises entre -1 et -4°. Le vent faiblira et s'orientera au secteur sud-est.

Des plaques de givre ou de glace pourront se former samedi matin, qui débutera sous les éclaircies. Le ciel s'encombrera ensuite avec un risque de faibles précipitations. Le mercure se réchauffera quelque peu avec de 2 à 6° en Ardenne et de 7 à 9° en plaine.


Le réseau routier wallon en phase de vigilance renforcée

L'IRM lance un avertissement de couleur jaune pour des conditions de sol glissant sur l'ensemble du pays. Celui-ci sera valable de vendredi 10h00 à samedi 03h00 du matin. Une zone de précipitations hivernales traversera la Belgique vendredi à partir de la frontière française. Elle atteindra seulement l'extrême nord-est du territoire en fin de journée, indique l'Institut Royal Météorologique.

Sur le sud-ouest du pays, l'IRM prévoit des chutes de neige pouvant parfois se transformer en pluie verglaçante. Ailleurs, il s'agira essentiellement de chutes de neige. La couche de neige pourra atteindre une épaisseur de 1 ou 2 cm dans le nord-est du pays, et localement jusqu'à 5 cm ailleurs.

L'IRM annonce dès lors des conditions de sol glissant: soit à cause de quelques centimètres de neige fraîche, soit suite à des pluies (ou des bruines) localement verglaçantes, ou en raison des plaques de givre ou de glace répandues. Cette situation pourra rendre difficile le déplacement des piétons et des cyclistes. Le trafic routier pourra être ralenti voire même devenir dangereux.

La Cellule d'Action Routière (CAR) - composée du Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W), du centre Perex et de la Police Fédérale de la route - a été activée.