Mgr Léonard: "Les médias généralistes sont nos alliés"

Christian Laporte Publié le - Mis à jour le

Belgique

Les responsables des médias francophones de l’Eglise catholique belge avaient mis les petites patènes dans les grandes à Wavre, à l’occasion de l’inauguration officielle et de la bénédiction de "leur" Maison, en présence de Mgr André-Joseph Léonard et du secrétaire du nonce apostolique, Mgr Tomasz Gryza.

Depuis quelques mois, conséquence d’un projet lancé voici déjà trois ans lors d’un conclave à l’abbaye de Bois-Seigneur-Isaac, le journal "Dimanche" cohabite avec l’Agence Cathobel et le site catho.be, mais ils ont aussi tous resserré leurs liens avec la Radio-Télévision catholique belge et les radios RCF, dans un pôle médiatique sis à un jet du siège du Palais du gouverneur du Brabant wallon, à savoir au 67/2 de la chaussée de Bruxelles, à Wavre.

Comme l’a rappelé le président du conseil d’administration, l’abbé Alphonse Borras, "c’est un événement important parce qu’emblématique : la Maison des médias cathos a permis de passer de la gestion intégrée à une rédaction intégrée". Le responsable ecclésial liégeois a aussi présenté le projet sous le signe d’un triple P : "C’est un événement dont il faut parler, chacun y paie de sa personne et il va de soi que sa réussite passe aussi par la prière."

On attendait aussi avec intérêt la réaction de Mgr Léonard en ces temps de crise où l’institution subit de plein fouet les assauts des médias.

L’archevêque de Malines-Bruxelles n’a pas manqué de souligner combien la transmission du message chrétien passe plus que jamais par la communication, à l’image du Christ qui l’a proclamé d’abord avant qu’il ne soit repris dans les évangiles et dans le Nouveau Testament en général. "Si saint Paul revenait aujourd’hui, il recourrait certainement aux médias", a fait remarquer Mgr Léonard, "même si la grande conférence de presse sur l’Aréopage d’Athènes avait été un fiasco intégral". Mais l’apôtre a fini par s’imposer "en parlant de manière provocante et directe "

De là à faire un lien avec la communication de l’Eglise aujourd’hui, il n’y avait qu’un pas qu’André-Joseph Léonard a franchi, en lançant un message d’ouverture : "Même si nous inaugurons aujourd’hui la Maison des médias cathos, les croyants doivent d’abord aller vers les médias généralistes publics et profanes." Car "ces médias sont finalement nos alliés. Dans les bons mais aussi dans les moments plus difficiles, ils nous donnent l’occasion de relayer le message de l’Eglise".

L’archevêque invite les catholiques "à ne pas s’enfermer dans un ghetto mais à s’ouvrir au monde". Bien sûr, "il faut comprendre que les médias profanes ne doivent pas être des collaborateurs de l’évangélisation ; c’est plutôt le rôle des médias chrétiens, qui doivent communiquer avec bienveillance, en osmose avec ce qui se vit dans l’Eglise. Mais ils doivent pouvoir garder liberté et autonomie".

Un message clair : l’Eglise entend sortir la tête haute de la crise qui la touche.

Publicité clickBoxBanner