Michel Daerden avait organisé ses funérailles en entrant dans une loge maçonnique

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique Michel Daerden ne cachait pas de son appartenance à la franc-maçonnerie. En 2008, lors de l'exposition "Sous l'équerre et le compas" présentée au Château de Waroux (Ans), il témoignait d'ailleurs sur écran vidéo. "Comment suis-je devenu maçon ? J'ai été approché très jeune. Et je voulais découvrir ce monde inconnu", expliquait-il alors aux visiteurs.

Michel Daerden avait rejoint la franc-maçonnerie dans les années 70. Il fréquentait l'atelier (la loge) de Visé.

Comme le veut le rituel, il avait alors établi son testament philosophique mais avait également mis sur papier le déroulement de ses funérailles.

Les maçons sont traditionnellement incinérés. Michel Daerden, dont la dépouille devrait être ramenée en Belgique lundi ou mardi, ne devrait pas déroger à la tradition. Il est plus que probable qu'il sera incinéré au centre funéraire de Robermont (Liège).

La cérémonie d'incinération sera précédée de discours. Ceux-ci sont en général prononcés par le Vénérable Maître de la loge ou le Frère Hospitalier, en charge de l'accompagnement des personnes malades et défuntes.

Le cercueil sera plus que certainement recouvert du tablier (un morceau de tissu de la forme de pagne, aux couleurs de la loge) maçonnique de l'ancien ministre.

On ne connaît actuellement pas la date des funérailles de Michel Daerden.

Publicité clickBoxBanner