Belgique

Jeudi dernier, la Chambre des représentants avait observé une minute de silence à la mémoire des victimes du génocide arménien. Deux élues qui ont des origines familiales turques étaient présentes: les députées socialistes Ozlem Ozen et Nawal Ben Hamou, au contraire de plusieurs autres élus dont Emir Kir.

Après sa rencontre avec Gilles Mahieu, le secrétaire général du Parti socialiste (PS) qui l'avait convoqué suite à cette absence, force est de constater que le bourgmestre de Saint-Josse ne reconnaît toujours pas le génocide arménien... Emir Kir préfère parler de "tragédie humaine", comme le précise le très long communiqué du parti après cette rencontre. Aucune reconnaissance explicite de sa part, donc, du génocide.

Dans ce communiqué, le Parti socialiste rappelle pourtant que le PS "considère que les massacres programmés et les déportations organisées dont furent victimes les Arméniens constituent un génocide perpétré dans l’Empire Ottoman" et ajoute qu'il "rappelle à l’ordre celles et ceux, parmi ses mandataires, qui s’écartent de cette position".

Le communiqué du parti d'Elio Di Rupo affirme, enfin, qu'Emir Kir "connaît la position de son parti" qu'il n'a d'ailleurs "jamais remise en question"