Belgique

Alors que les estimations concernant l'affluence à la fête d'ouverture de Mons 2015 tablaient sur 17.000 personnes à 17h, le calcul actualisé sur le coup de 18h annonce près de 23.000 personnes dans le centre ville, avec une concentration de 1700 sur la grand Place. Les festivités ont démarré à 18h tapantes un peu partout dans le centre ville de Mons.

C’est devant un parterre de personnalités dont Philippe et Mathilde, le couple Royal, que s’est déroulée la cérémonie officielle d’ouverture de Mons 2015 à la collégiale Sainte Waudru devant près de 1700 invités.

Une cérémonie placée sous le signe de l’émotion et de l’émerveillement. Philippe et Mathilde ont fait une entrée remarquée dans la collégiale avant que la Brabançonne ne résonne. Magicowl Production a présenté une mosaïque dynamique des trésors patrimoniaux de la Capitale culturelle avant de laisser la place à des messages enregistrés par des acteurs politiques dont Paul Magnette, Joëlle Milquet ou encore Rudy Demotte.

Marianne Thyssen, la Commissaire européenne en charge de l’Emploi et des Affaires sociales, a ouvert le bal. “Je me réjouis de voir que la ville de Mons a associé le Hainaut et tout le pays pour attirer les projecteurs sur eux”, a déclaré Marianne Thyssen. “La Culture unie les peuples”, a-t-elle conclu avant de souhaiter une année riche en émotion à la Cité du Doudou. C’était ensuite au tour d’Yves Vasseur, le commissaire général de Mons 2015 avant de laisser la place à Elio Di Rupo (PS), le bourgmestre de Mons.

Mons s’apprête à vivre une année exceptionnelle et historique”, a souligné le bourgmestre. “Notre ville devient le point de ralliement des artistes et des amateurs de culture”. Il a d’ailleurs rappelé les principaux enjeux de cette année culturelle dans une région qui a connu bien des déboires en matière d’emploi. “Pour en sortir, il fallait un choc. Il fallait que la volonté l’emporte sur la résignation, l’audace sur l’inertie, l’imagination sur la désillusion. À son échelle, Mons, Capitale européenne de la Culture, se tourne résolument vers l’avenir et croit plus que jamais en ses capacités”.

Après la remise de la plaque officielle, les Chœurs de la descente de la Châsse de Sainte Waudru ont interprété l’ode à la joie, l’hymne européen pendant qu’un l’Aéroplume de la compagnie Aérosculpture volait sous les voûtes gothiques de la collégiale sous les yeux de Martine Aubry, la Maire de Lille. "C'est une grande émotion", souligne Martine Aubry? "C'est une ville avec un patrimoine extraordinaire avec beaucoup d'inventivité et de créativité. Je suis ravie que Lille ait donné cette idée à la Ville de Mons. J'ai été parmi les premières à soutenir Mons 2015. j'espère que, comme à Lille, cela va se poursuivre dans le temps. Nous allons en tout cas faire beaucoup de travail ensemble".

Sous les applaudissements de la foule, Elio Di Rupo a ensuite officiellement ouvert Mons 2015, Capitale européenne de la Culture.

© Arnaud Lacroix

Le couple royal enchanté par l'expo Van Gogh

Le premier moment fort de ce samedi de la Fête d’ouverture de Mons, capitale européenne de la culture a été marqué par l’arrivée du couple royal, le roi Philippe et la reine Mathilde au Musée des Beaux-Arts de Mons (BAM). Vers 16 heures, la rue était complètement bouclée à la circulation automobile et piétonne. Sous haute surveillance, le couple accompagné du bourgmestre de Mons, Elio Di Rupo et du gouverneur de la Province de Hainaut ont descendu la rue Neuve, à pied, avant de pénétrer dans le musée. Ils étaient attendus par une centaine d’invités triés sur le volet.

La visite de l’exposition inaugurale dédiée à l’artiste Vincent Van Gogh au couple royal a été assurée par le commissaire de l’exposition, Sjaar Van Heugten. Parmi les invités, on notera la présence de Martine Aubry, du Commandant Suprême des Forces Alliées en Europe (SACEUR), de la commissaire générale de la police fédérale, Catherine De Bolle ou encore, la ministre Joëlle Milcquet, le ministre Rudy Demotte et Paul Magnette. Les autorités communales étaient également présentes à l’occasion de cette visite exceptionnelle.

Durant 40 minutes, le roi et la reine ont visité le musée s’arrêtant devant certaines pièces maîtresses de l’exposition. La reine Mathilde et le roi Philippe se sont montrés particulièrement curieux des explications offertes par le commissaire de l’exposition. De nombreuses questions lui ont été posées sur la vie de Van Gogh lorsqu’il était installé à Mons et dans le Borinage. Un peu avant 17 heures, toujours sous haute surveillance, le couple s’est dirigé vers la Collégiale Saint-Waudru pour assister à la cérémonie officielle et protocolaire d’ouverture de Mons, capitale européenne de la culture.