Belgique

A l'époque des faits, Joël Devillet était enfant de cœur à Aubange.

Ce jeudi, la cour d'appel civile de Liège a condamné Monseigneur Léonard dans une affaire de protection de pédophile. La plainte avait été introduite par Joël Devillet. Enfant de cœur en 1987 à Aubange, il avait été victime de faits de mœurs alors qu'il n'avait que 14 ans. Il a été abusé jusqu'en 1991 par l'abbé Hubermont. Joël Devillet reprochait à l'Eglise d'avoir tenté d'étouffer l'affaire et de lui avoir conseillé de ne pas porter plainte.

La cour d'appel estime que 5% de cette incapacité de travail est imputable à la faute de Mgr Léonard. A raison de 2.000 euros le point, la cour condamne Mgr Léonard à indemniser Joël Devillet à raison de 10.000 euros.

Mgr Léonard, alors qu'il était évêque de Namur, n'avait pas traité avec toute la sollicitude requise son dossier. Joël Devillet avait porté l'affaire en justice. Il avait été débouté par le tribunal civil de Namur en novembre 2013.

Joël Devillet, aujourd'hui âgé de 42 ans, avait décidé d'aller en appel. La cour d'appel de Liège lui a donné raison jeudi. "Il convient de retenir que la manière dont l'intimé (Mgr Léonard) a pris en compte et traité la dénonciation des abus dont Joël Devillet a été victime, a maintenu ce dernier dans un sentiment d'injustice et d'abandon, entre 1996 et 2001, et a participé à l'effondrement de sa structure psychique, à sa dévalorisation et aux troubles psychologiques ayant donné lieu à une incapacité de travail de 50%", conclut le jugement.