Belgique

Pionnière en France en matière de déradicalisation, l’anthropologue Dounia Bouzar et son équipe ont pu étudier un corpus important de 450 jeunes "djihadistes" ou de jeunes "salafistes piétistes" grâce à son partenariat avec les autorités françaises. Ce partenariat a pris fin mi-2016. Elle a démissionné sur fond de tensions autour de la déchéance de nationalité et de montée en puissance d’autres acteurs.


(...)