Belgique

La Communauté française de Belgique adoptera l'appellation de Fédération Wallonie-Bruxelles, ont annoncé lundi à Namur le ministre-président de la Région wallonne et de la Communauté Rudy Demotte et les représentants des 4 partis francophones présents dans les parlements ou les gouvernements concernés.

"Par ce biais, les quatre partis francophones affirment haut et fort que pour eux la Région de Bruxelles-Capitale n'est et ne sera jamais aliénable à une autre entité", a commenté M. Demotte, signifiant ainsi que la décision, qui était dans l'air depuis un moment, a été prise au moment où le ministre-président flamand Kris Peeters veut maintenir Bruxelles dans un statut de sous-Région.

Il a souligné la portée symbolique du changement: les 4 partis, réunis dans la "Commission Wallonie-Bruxelles" qui réfléchit à l'avenir institutionnel francophone, veulent ancrer le principe de deux Régions à part entière visant à reconnaître sur un pied d'égalité la double dimension wallonne et bruxelloise.

Il s'agit d'un lien de fédération et non pas de domination: les Bruxellois disposent d'une Région qui leur est propre et il leur revient de décider de leur avenir. Outre l'aspect communautaire, la fédération sera aussi le lieu de coopérations entre les deux Régions. Par cette nouvelle appellation, nous entendons acter le fait que Bruxelles est un partenaire à part entière, égal, avec lequel la Région wallonne entend nourrir un partenariat privilégié, a-t-il dit, répétant que les Wallons soutiennent la pleine reconnaissance de la Région de Bruxelles-Capitale.