Belgique

Selon Médecins du monde, contrairement à ce qu’avance le parquet de Flandre-Occidentale, ce ne sont pas 800 migrants qui ont été arrêtés au mois de mars dans la province mais entre 30 et 60 personnes… qui ont été interpellées à de multiples reprises. 

Le Dr Pierre Cybulski, qui, aux côtés d’autres citoyens, procure une aide humanitaire aux migrants sur la Côte belge, dit ne voir qu’une petite dizaine de personnes par semaine à ses consultations. Les bénévoles qui distribuent de la nourriture confirment : "Nous distribuons chaque jour 60 repas au maximum." La police a confirmé à Médecins du monde que les chiffres de 800 à 1 000 interpellations étaient le résultat d’une mauvaise interprétation. Médecins du monde estime donc qu’il est faux de dire ou de faire croire que la Flandre-Occidentale serait "submergée par un flot de migrants". L’organisation demande aux forces de l’ordre de cesser d’intervenir à l’égard des migrants qui bénéficient de l’aide d’ONG.