Belgique L’Action pour la famille manifeste contre "Men having babies".

Comme en 2015, l’organisation américaine "Men having babies" organise une conférence à Bruxelles visant à permettre d’organiser, de conseiller et de faciliter la satisfaction du désir d’enfant via le recours à une mère porteuse.

Cela se passera au Hilton Grand-Place - l’ancien hôtel Méridien - face à la gare Centrale, ces 24 et 25 septembre. Comme le précisent les organisateurs, la conférence rassemblera des activistes communautaires, des experts médicaux et légaux mais également des parents et des mères porteuses.

"Men having babies" entend donc mettre en contact les parents avec des organisations susceptibles de leur fournir des bébés par le recours à la gestation pour autrui (GPA).

Contre les dérives

Action pour la famille, une organisation pluraliste et citoyenne, animée et soutenue par des personnes d’opinions politiques et de convictions religieuses et philosophiques diverses, ne peut admettre ce qu’elle considère comme une très grave dérive d’autant plus que le Parlement européen a condamné la gestation pour autrui.

Le groupe se réfère aussi à la Convention des droits de l’enfant du Haut-commissariat des Nations unies qui précise que "les Etats parties [dont la Belgique] interdisent la vente d’enfants […], c’est-à-dire tout acte ou toute transaction en vertu desquels un enfant est remis par toute personne ou tout groupe de personnes à une autre personne ou un autre groupe contre rémunération ou tout autre avantage".

Ce groupe de pression, actif en Belgique depuis l’adoption de certaines législations bioéthiques, entend ici encore mettre tout en œuvre contre cette initiative. Présidée par le philosophe Michel Ghins, Action pour la famille veut, au contraire, "défendre et promouvoir la famille naturelle, fondée sur l’amour complémentaire d’une femme et d’un homme, et qui constitue le cadre le plus propice à l’éducation et l’épanouissement des enfants".

Afin de faire pression, ses sympathisants et autres adversaires de la GPA ont été invités à envoyer des lettres de protestation au responsable de l’hôtel où se tient la réunion.

A partir de ce mercredi, leur opposition prendra une forme plus publique. Dès 16 heures, avec d’autres opposants dont les organisateurs de la "Marche pour la vie", ils se posteront devant l’établissement à l’image des Veilleurs apparus en France en 2013 contre l’adoption du "Mariage pour tous". Ils remettront cela samedi prochain à partir de 15 heures.

Enfin, le dimanche 25 septembre, dès 9 heures du matin, une manifestation est prévue devant l’hôtel.

Christian Laporte