Nutriments fluorés déclarés hors-la-loi

R.C. Publié le - Mis à jour le

Belgique

La Belgique est en passe de réaliser une grande première. Elle se profile comme le premier pays européen à bannir le fluor, du moins sous certaines de ses formes. Madga Aelvoet, la ministre fédérale de la Santé publique, a décidé d'interdire - dès le mois prochain - tablettes, gouttes de fluor et autres compléments alimentaires contenant cette substance. Cette mesure ne visera en revanche pas les produits comme le dentifrice ou le fil dentaire, ni les médicaments au fluor prescrits par un médecin.

Intoxication

La ministre de la Santé justifie sa décision à la lumière de diverses études scientifiques qui ont conclu qu'un `excès de fluor exerce une influence négative sur le système nerveux´ et qui mettent en avant le `nombre croissant de cas d'intoxication au fluor et d'ostéoporose´. Les `éventuels effets positifs, comme la lutte contre les caries, sont en revanche de plus en plus remis en question´, souligne-t-on au ministère. La décision de Magda Aelvoet a pour le moins surpris les dentistes. Ainsi, l'association des dentistes flamands accepte que l'on prescrive à l'avenir comprimés ou gouttes de fluor, mais ils estiment que l'interdiction aura des conséquences néfastes.

Catastrophe

Jackie Vanobbergen, professeur de dentisterie à l'université de Gand et expert pour l'association des dentistes flamands, est plus critique. Il voit dans cette interdiction une `catastrophe pour les générations futures´. Il estime que les parents qui ont donné des comprimés au fluor à leurs enfants n'ont aucune inquiétude à avoir. Et de souligner que les dentifrices au fluoride et les comprimés au fluor ont fait diminuer de moitié les caries au cours des dix dernières années. Pour le coup, le professeur se demande sur quelle littérature scientifique Magda Aelvoet se fonde. `Il s'agit de données qui proviennent du Conseil supérieur de l'hygiène et du Conseil national de la nutrition. Un premier avis avait été rendu en 1995 qui a été complété en 2000´, rétorque-t-on chez Magda Aelvoet.

L'interdiction sera publiée au Moniteur belge dans le courant du mois d'août et entrera en application dix jours après. La suppression progressive des aliments commencera alors, a précisé le ministère, `le temps pour les pharmaciens d'écouler leur stock´. Et de préciser que cette mesure ne signifie pas pour autant la disparition des compléments fluorés, comme le zymafluor par exemple, qui seront toujours disponibles mais sur ordonnance. Il y a 2 ans, Magda Aelvoet avait déjà soulevé la question de l'interdiction du fluor au niveau européen. La Commission européenne avait alors envisagé, avant de se raviser, de prendre une directive d'interdiction. La ministre, en tout cas, ne va pas s'arrêter en chemin qui compte aussi plaider au niveau européen pour une interdiction des plombages ou amalgames au fluor, ainsi qu'une diminution de la teneur en fluor des dentifrices et même l'interdire dans les dentifrices pour enfants.

© La Libre Belgique 2002

R.C.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM