Belgique

La circulation a été rétablie sur la petite ceinture et aux alentours ainsi que sur le ring extérieur de Bruxelles vers 9h50, indique le Centre flamand du trafic. A Bruxelles, en plus du tunnel Reyers, le tunnel Stéphanie en direction du centre a été fermé à la circulation et Bruxelles-Mobilité faisait état vers 8h30 de files sur la petite ceinture vers la Basilique, du tunnel Porte de Hal au tunnel Louise. Le trafic a été interrompu pendant une demi-heure avant d'être rouvert. Les barrages ont également été levés sur le reste du chemin séparant le centre et l'aéroport de Zaventem.

Sur le ring de Bruxelles, les ralentissements consécutifs au blocage de la circulation peuvent atteindre une heure. Le Centre flamand du trafic indique néanmoins que le conseil d'éviter l'automobile en ce mercredi a été bien suivi, les files étant relativement peu importantes en matinée.

La Stib annonce par ailleurs que la station de métro Louise est à nouveau accessible.


Les alentours du cimetière américain de Waregem fermés depuis 8h30

Les alentours du Flanders Fields American Cemetary de Waregem sont fermés à la circulation depuis 8h30 mercredi. Toute la zone est évacuée pour la venue du président américain Barack Obama. Celui-ci est arrivée avec quelques minutes de retard au cimetière, vers 10h40. Les rues dans lesquelles les véhicules sont interdits de stationner ont été complètement évacuées. Une heure et demie avant l'arrivée du président, prévue à 10h, l'accès a également été interdit aux piétons et cyclistes. Une déviation a également été mise en place pour les automobilistes.

"Nous conseillons aux riverais de rester à l'intérieur. Appeler un voisin pour suivre les événements a également peu de sens, car l'ambassade américaine contrôle tout. Des listes des habitants ont été dressées", explique un agent sécurisant le trajet.

Le convoi comportant la limousine présidentielle est arrivé à Wevelgem vers 8h. "The Beast" doit amener le chef d'Etat américain de l'aérodrome à Waregem. Plusieurs sociétés ont fait des efforts pour attirer l'attention du président américain sur son trajet, notamment aux moyens de drapeaux et de banderoles.

Les rues du centre de Waregem demeurent calmes, le convoi présidentielle n'y passant pas. La cité flandrienne semble même davantage se préparer à accueillir la course cycliste "A travers la Flandre" cet après-midi que de recevoir le président américain.