Belgique

La Belgique, représentée par le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, doit présenter ce mardi, au siège des Nations unies, un premier rapport d'évaluation sur la mise en oeuvre des Objectifs de développement durable (ODD), adoptés en 2015 par la communauté internationale. Plus de quarante pays participent à cet exercice volontaire dans le cadre du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, qui se déroule jusqu'au 20 juillet à New York. La "revue nationale volontaire" belge (RNV), rédigée par des hauts fonctionnaires du pays, souligne les multiples initiatives entreprises par les différents niveaux de pouvoirs pour atteindre les ODD. Selon ce bulletin, la Belgique fait bonne figure en matière d'égalité des genres (ODD 5) ainsi que dans la lutte contre la pauvreté (ODD 1) et les inégalités (ODD 10). Elle s'est également engagée dans la protection des mers et des océans (ODD 14) et peut se targuer d'être à la pointe en matière de recyclage des emballages (ODD 12).

Des efforts supplémentaires doivent toutefois être consentis dans de nombreux domaines. Consultée dans le cadre de l'élaboration du rapport, la société civile en attend davantage quant à l'éducation permanente, la qualité de l'eau et de l'air, les émissions de gaz à effet de serre ou encore les énergies renouvelables.

Le Conseil fédéral du développement durable (CFDD), qui représente la société civile, avait par ailleurs regretté, dans un avis publié fin mai, que le rapport accorde "une attention relativement élevée à l'énumération de diverses initiatives et parfois trop peu à une évaluation critique du résultat réellement obtenu par la Belgique". Il évoquait également une "présentation trop réjouissante" et des "propositions trop optimistes".

Selon ses auteurs, le RNV doit toutefois être considéré comme "un point de départ, un jalon qui permettra de développer davantage les ODD en Belgique et qui permettra de mieux identifier les lacunes et les moyens à mettre en oeuvre pour obtenir le plus d'impact".

Les ODD, qui succèdent aux Objectifs de développement du millénaire (ODM) arrivés à échéance en 2015 sur un résultat mitigé, visent notamment à éradiquer la pauvreté, atteindre l'égalité des genres et protéger le climat d'ici 2030. Ces efforts concernent tous les pays.

A l'échelle mondiale, "la mise en œuvre des ODD a débuté, mais le temps presse", a déclaré lundi le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, lors de la présentation du dernier rapport sur leur état d'avancement. "Le taux de progrès dans de nombreux domaines est beaucoup plus lent que nécessaire pour atteindre les objectifs d'ici 2030", a-t-il souligné.