Belgique La perspective de voir le PTB rentrer dans une majorité effraye les patrons wallons.

Un spectre hante la Wallonie : celui du PTB. Que les marxistes montent dans les sondages, passe encore. Mais qu’ils se disent désormais prêts à prendre le pouvoir dans le cadre d’une grande coalition rouge-verte avec le PS et Ecolo, voilà qui fait frémir le patronat. Alors que le président du PTB, Peter Mertens, affirmait la semaine dernière dans "Le Soir" que sa formation accepterait des compromis pour monter dans un gouvernement en 2019, l’Union wallonne des Entreprises (UWE) sonne l’alerte. Olivier de Wasseige, l’administraeur-délégué de l’UWE, affirme que ce n’est vraiment pas le moment d’appliquer les recettes de l’extrême gauche à l’économie wallonne.

Vous avez été étonné par la récente sortie médiatique de Peter Mertens ?

C’est vrai que ça nous a surpris. Mais chaque parti a le programme qu’il a envie d’avoir et peut se prononcer pour les coalitions qui lui semblent idéales. L’Union wallonne des Entreprises comme le patronat en général ne fait pas de politique, contrairement à certains partenaires sociaux sur le banc syndical qui se donnent des airs de formateurs de temps en temps…

Vous parlez de la FGTB ?

...