Belgique

Le périmètre de sécurité relatif à l'intervention dans un immeuble de la rue Jean-Baptiste Vanpé a été levé jeudi vers 15h05 et aucun élément suspect n'a été découvert lors de la fouille, a indiqué le parquet de Bruxelles à 15h50.

Vers 08h00 du matin, un homme, d'origine polonaise, a fait une déclaration confuse à un travailleur social, sur des faits de menaces dont il aurait été victime. Les faits se seraient déroulés à une adresse située dans les environs de la place Saint-Denis à Forest. Cette personne a été prise en charge par la police locale de la zone Bruxelles-Midi et une enquête a été ouverte.

Plus tard dans la matinée, les services de police ont cru comprendre des déclarations de la personne d'origine polonaise qu'un assassinat aurait pu avoir eu lieu à une deuxième adresse dans les environs de la place Saint-Denis. Lors de l'enquête autour de la première adresse, les policiers ont cru comprendre, sur base d'autres témoignages, que des hommes éventuellement armés auraient pu se retrancher dans une des habitations.

La police locale de Bruxelles-Midi n'a pas souhaité prendre de risques inconsidérés et a déployé un périmètre de sécurité. Le renfort de la police fédérale a également été demandé. Une fouille approfondie a été effectuée dans les bâtiments mentionnés afin de vérifier si un crime y avait été commis ou si des hommes armés y étaient cachés. Ces recherches ont nécessité un temps certain, explique le parquet.