Belgique

Le parquet fédéral a communiqué ce lundi soir au sujet des enquêtes en cours en Belgique. Il a signalé qu'une personne arrêtée ce dimanche a été placée sous mandat d'arrêt. Cet individu est inculpé de participation aux activités d’un groupe terroriste et d’attentat terroriste.

Les 15 autres personnes qui avaient été privées de liberté ce dimanche ont été entendues par la police judiciaire fédérale et ensuite remises en liberté par le magistrat instructeur.

Les 5 personnes qui ont été interpellées ce lundi matin ont entretemps été entendues. Deux d’entre eux ont été relâchées. Les trois autres font l’objet de vérifications supplémentaires. Leur éventuel maintien en détention sera décidé ce mardi.

Aucune information relative aux identités des personnes ne sera communiquée.

Le parquet fédéral tient à préciser qu’il n’est pas anormal que dans le cadre d’une grande opération comme celle de dimanche, de nombreuses personnes soient emmenées pour audition approfondie ou pour éclaircir les raisons de leur présence sur certains lieux.

Le risque d’être confronté à des armes, des explosifs ou des individus dangereux ainsi que l’expérience des récents événements oblige à prendre des précautions et des mesures de sécurité exceptionnelles lors de pareilles opérations.

Les résultats des opérations de ces dimanche et lundi seront joints aux éléments d’enquête déjà récoltés. 


5 nouvelles personnes arrêtées ce lundi, Abdeslam toujours recherché

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du parquet a précisé que le Français Salah Abdeslam, traqué depuis le 13 novembre par les polices belge et française, n'en faisait pas partie.

"Dans le cadre de l'opération menée hier (dimanche) soir, cinq perquisitions supplémentaires ont été effectuées ce matin en région bruxelloise et deux en région liégeoise", a indiqué le parquet dans un communiqué."Une somme de 26.000 euros a été saisie lors d’une perquisition exécutée hier soir. Les objets emportés lors des différentes perquisitions sont en cours d’exploitation. A l’occasion d’un contrôle de police effectué hier soir en région liégeoise, un véhicule de marque BMW a pris la fuite. Ce véhicule a été identifié et les suites d’enquête ont démontré qu’il n’était aucunement lié à l’opération en cours", indique encore le Parquet.


16 personnes arrêtées dimanche soir dans une vaste opération policière

Les opérations policières menées en Belgique ce dimanche soir ont permis d'interpeller seize personnes mais pas d'intercepter Salah Abdeslam, introuvable depuis neuf jours, qui a joué un rôle dans les attentats de Paris.

Ce opérations ont eu lieu à Molenbeek, Anderlecht, Jette, Schaerbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Forest. Mais aussi Charleroi. Elles se sont déroulées "sans incidents notoires" si ce n'est à Molenbeek. A proximité d'un snack, un véhicule s'est lancé sur la police qui a dû faire feu à deux reprises. Le chauffeur blessé a été arrêté.

Ni arme, ni explosif n'ont été découverts dans les différents lieux perquisitionnés.

Salah Abdeslam ne fait pas partie des individus privés de liberté. L'identité des personnes arrêtées n'a pas été révélée.

Le parquet a également tenu à remercier les médias, la presse et les utilisateurs des réseaux sociaux "pour avoir tenu compte des nécessités de l'action en cours. Merci d'avoir respecté les instructions." Une condition sine qua non pour le bien de ces perquisitions.


Retour sur les événements en différents endroits

Aux alentours de la Grand-Place, Bruxelles

Vers 19h30, nous apprenions qu’une opération de police était menée aux alentours de la Grand-Place. Un très large périmètre de sécurité a été mis en place tandis que la police conseillait aux riverains de ne pas rester face à leurs fenêtres et aux clients des hôtels de l’hyper-centre (Amigo, SAS Radisson) ne ne surtout pas sortir. D’après des informations de la DH non confirmées de source officielle, six terroristes ont été interpellés rue du Midi suite à l’opération policière. L’un d’entre eux a été blessé.

Molenbeek-Saint-Jean

Sur le territoire de Molenbeek-Saint-Jean, rue de la Carpe très exactement, les unités spéciales perquisitionnaient le domicile d’un oncle de la famille Abdeslam. Un certain Faklan, frère de la mère de Salah Abdeslam.

Avenue Louis Bertrand, Schaerbeek

Des opérations ont également eu lieu à Schaerbeek. "Des témoins ont évoqué l'arrestation de deux personnes. Deux maisons auraient été visées", ajoute la RTBF.

Liège et environs

Du côté de Liège, les unités spéciales et le peloton antibanditisme concentraient également leurs efforts. Un individu suspect a été repéré par le peloton antibanditisme chaussée de Tongres à Rocourt (Liège) vers 19 h 30. Il pourrait s'agir de Salah Abdeslam. Mais il a réussi à s’enfuir, à bord d'une BMW de type 3 ou 5. Il serait monté sur l’E40 en direction de l’Allemagne. Dans la foulée, les unités spéciales tentaient de le coincer à Barchon. Sans succès. Cette piste liégeoise serait à lier à une autre perquisition menée du côté de Charleroi, hier soir toujours.

Rue Arthur Decoux à Dampremy, Charleroi

Une centaine de policiers ont investi une habitation située rue Arthur Decoux, à Dampremy, vers 20 h 45. La police fédérale se trouvait sur place et un important périmètre de sécurité a été installé. L'opération s'est clôturée peu avant 22 h 00. Au moins un homme a été intercepté lors de cette perquisition.


La lutte antiterroriste en Belgique