Belgique

La chambre des mises en accusation de Liège a prononcé des non-lieu pour certaines préventions.

Ce jeudi, la chambre des mises en accusations de Liège vient de décider du renvoi devant un tribunal correctionnel de Jean-Charles Luperto, le député-bourgmestre de Sambreville qui est inculpé d'outrage public aux moeurs.

Pour rappel, l'homme est soupçonné d'avoir commis des outrages publics aux moeurs dans les toilettes du parking de l'autoroute de Spy au printemps et à l'été 2014.

Le suspect conteste les faits.

Ses avocats ont soulevé des problèmes de procédure qui ont déjà été examinés. La chambre des mises en accusation de Liège a examiné le fond du dossier et a suivi, la demande du parquet de renvoyer Jean-Charles Luperto devant un tribunal correctionnel.

Ses avocats ont plaidé l'irrecevabilité des poursuites ainsi que le non-lieu pour charges insuffisantes. La chambre des mises en accusations ne les a pas suivis et a estimé que Jean-Charles Luperto devrait s'expliquer devant une juridiction de fonds pour certaines préventions.