Belgique

La Foire agricole de Libramont ouvre ses portes ce vendredi.

Un champ de foire de 300 000 m², 800 exposants et plus de 200 000 visiteurs attendus pendant cinq jours, nul doute que la Foire de Libramont, qui débute aujourd’hui, est un événement non seulement incontournable pour le monde agricole mais aussi pour le grand public qui s’y rend en masse d’année en année.

Le thème retenu pour cette 84e édition est "Qui nourrira nos villes demain ?". Car l’enjeu est de taille, avec le boom démographique attendu dans les zones urbaines : dès 2030, 60 % de la population mondiale vivra dans des villes et 75 % en 2050. La thématique, dont celle de l’agriculture urbaine, sera déclinée sur plusieurs stands. Pour la toute première fois, la Région bruxelloise sera à Libramont pour présenter certains de ses projets de fermes ou potagers urbains qui connaissent un vif succès.

Le public sillonnera le champ de foire au travers de parcours thématiques (bio, élevage, lait et santé animale, innovation, famille…). Comme toujours, des concours, spectacles, conférences, démonstrations de machines agricoles, expositions d’animaux seront organisés. Mais cette année, épidémie de maladie de Newcastle oblige, les volailles sont interdites d’exhibition à la Foire.

La Ferme enchantée, l’espace dédié aux enfants et inauguré l’an dernier, sera l’occasion pour les plus jeunes de découvrir les animaux de la ferme.

On pourra évidemment se restaurer sur place et déguster de nombreux produits de terroir.

Le mardi 31 juillet, en prairie de Bras-Haut, plus de 100 matériels de récolte de fourrage seront présentés au public en conditions réelles de travail, en plus des ateliers didactiques, des stands dédiés à la gestion des prairies et à la qualité des fourrages.I. L.

Le programme complet de la Foire, la billetterie et les modalités d’accès sont à découvrir sur www.foiredelibramont.com

Des avocats au service des agriculteurs

Pour la première fois, Avocats.be, le barreau du Luxembourg et la Foire de Libramont s’associent pour proposer aux visiteurs des consultations juridiques gratuites. Des avocats seront présents pour évoquer toute question portant sur le droit rural, le bail à ferme, la structure juridico-financière des exploitations agricoles, etc. Ils assureront des permanences dans le Hall 3 de la Foire, de 10 h à 12 h.

"L’agriculture contribue de façon déterminante à la lutte contre le changement climatique et la préservation de l’environnement. Les questions de droit posées par les défis actuels sont nombreuses. Nous serons aux côtés des agriculteurs à Libramont", s’est réjoui Me Jean-Pierre Buyle, président d’Avocats.be.

La Wallonie veut créer quarante nouveaux poulaillers par an

Plan stratégique. La Wallonie consomme deux fois plus de poulets et trois fois plus d’œufs qu’elle n’en produit. Partant de ce constat, René Collin a annoncé jeudi le lancement d’un plan stratégique pour la filière avicole en Wallonie. Un programme décennal mobilisant dans un premier temps 3,2 millions d’euros, avec un objectif de croissance annuelle de 9 %. Concrètement, la Région fixe comme objectif la création de quarante nouveaux poulaillers par an en production alternative, c’est-à-dire répondant à des critères de qualité, de traçabilité et de transparence. Le plan stratégique prévoit aussi un marquage obligatoire des œufs à la ferme, la création d’une casserie (où les œufs sont cassés pour l’industrie) et de trois à cinq unités d’abattage de proximité, le soutien à l’installation des producteurs et à la promotion des produits.