Belgique

L’audition tant attendue en commission marathon du Parlement wallon, de Claude Delbeuck, l’ancien patron de la DGO3 (administration wallonne) dans le cadre de l’affaire du détournement de 2 millions d’euros à l’Office wallon des déchets a démarré un peu avant une heure du matin mercredi. Soit près de 15 h après le début de cette commission de l’environnement durant laquelle on a également pu comprendre que le MR et Ecolo (dans l’opposition) qu’il faudrait sans doute en organiser d’autres.

Claude Delbeuck qui s’est déclaré particulièrement “en forme” au moment d’entamer son audition a fait une présentation durant laquelle, il a démontré un certain décalage par rapport à tout ce qui s’est dit sur l’OWD et une partie de l’administration wallonne durant la durée des auditions.

Pierre-Yves Jeholet, chef du groupe MR au moment de l’interroger lui a adressé ces propos : “Vous n’êtes pas le plus modeste des orateurs de ce jour. A vous entendre, on dirait que vous êtes ministre depuis 1985. Quand on vous entend, à l’OWD, il n’y a aucun problème”.

Au vu du ton employé par l’orateur, qui s’exprime parfois à la troisième personne, qui parle toujours de “son administration”, qui s’en prend à “la presse”, qui donne des conseils et les commissaires de l’opposition – Jeholet, lui donnant du Monsieur le ministre- on peut s’attendre à conclure les débats au lever du soleil.

Rappelons que Claude Delbeuck occupe actuellement une fonction de conseiller à temps partiel, chez le ministre wallon de l’environnement, Carlo Di Antonio (CDH), ministre particulièrement impliqué dans toute cette histoire de l’OWD.