Belgique

Où en sommes-nous ? En 2015, la ministre de l’Education d’alors, Joëlle Milquet, lance le "Pacte pour un enseignement d’excellence". Le dossier est épais : le Pacte se présente d’emblée comme une vaste réforme visant à révolutionner sous tous ses aspects l’enseignement francophone belge, objectivement inefficace et inéquitable.

Depuis 2015, soutenus par des consultations citoyennes, les grands acteurs de l’enseignement se sont attablés pour dessiner les grands contours de la réforme. Ils ont finalement présenté ces derniers en mars 2017 dans ce qu’ils ont appelé l’avis numéro 3.

Capital, ce document fait depuis lors office de feuille de route. Il déploie les grands objectifs d’une réforme qui va s’échelonner sur les dix prochaines années et se décliner en des dizaines de décrets.

Un des piliers de cet avis est la mise en place progressive, à partir de septembre 2020, d’un véritable tronc commun. Tous les élèves suivront donc le même cursus, de la maternelle à la fin de la troisième secondaire.

>> Combien d'heures seront dédiées à chaque cours suite au Pacte pour un enseignement d'excellence ?

>> La ministre Schyns soumet différents scénarios à la réflexion.

>> Les débats s'annoncent serrés.