Belgique

Le panel citoyen -appelé "conférence de consensus" -organisé il y a dix jours par la ministre de l'Education sur les futures grilles horaires du tronc commun allongé dans l'enseignement n'a pas livré d'orientations très claires, surtout pour la grille du secondaire, a reconnu jeudi Marie-Martine Schyns (cdH). "Il n'y a pas de majorité flagrante", a commenté jeudi la ministre en commission du Parlement où elle présentait les résultats de l'exercice.

En plus, faute de participants, le panel convoqué n'a finalement rassemblé que 116 personnes sur les 150 attendues, ce qui affecte négativement le caractère représentatif de l'échantillon citoyen, a-t-elle reconnu.

Les participants à cette conférence du consensus organisée au théâtre National avaient à se prononcer sur différents scénarios de grilles horaires dans le cadre de la réforme du tronc commun, tant dans le primaire (2 scénarios) que pour le secondaire (3 scénarios).

Dans le primaire, le projet visant à insérer davantage d'éveil et d'arts dans les savoirs de base a recueilli 47 avis positifs (sur 116), contre 20 pour l'autre scénario proposant lui de concentrer tous les efforts sur l'acquisition des savoirs de base (lire, écrire, compter). 30 participants ont néanmoins préféré ne pas exprimer de préférence, tandis que 17 ont avancé un scénario alternatif.

Dans le secondaire, si le désir de changement est manifeste, le panel n'a pas vraiment pu exprimer une préférence claire. Celui-ci avait à choisir entre un régime plus ou moins de statu quo avec des périodes de 50 minutes, ou l'organisation des cours en périodes ramenées à 45 minutes mais assemblées pour offrir des blocs de 90 minutes au total.

Enfin, plus innovant, le troisième et dernier scénario s'appuie lui sur une réorganisation des cours en périodes de 7 semaines consécutives, dont la dernière, dite "concentrée", servirait davantage à l'expérimentation pratique des savoirs, la culture, le sport, etc.

Si elle a recueilli 34 avis favorables au total, elle a aussi essuyé 30 défavorables.

Reconnaissant en creux l'absence de direction claire, la ministre Schyns a qualifié jeudi ces résultats "d'éclairages intéressants".

Ceux-ci constitueront, avec d'autres avis attendus prochainement sur la question notamment de la part des acteurs du Pacte d'excellence, mais aussi des députés, des "aides à la décision", a-t-elle ajouté.

La ministre Schyns souhaite déposer d'ici ce mois de mars des propositions de grilles horaires pour le futur tronc commun.

Cette réforme vise à assurer à l'avenir un continuum pédagogique polytechnique de la 1re maternelle jusqu'à la fin de la 3e secondaire.

Au cours du débat entre députés, la députée de la majorité Mathilde Vandorpe (cdH), enseignante de formation, s'est montrée particulièrement critique envers la proposition de grille horaire basée sur les semaines concentrées, le qualifiant de "peu réaliste" et de "trop illusoire".

Vu les résultats très partagés du panel, elle a jugé "impossible" d'en tirer de quelconques conclusions pour l'élaboration des grilles horaires du secondaire.