Belgique

Les premiers départs en vacances au départ des aéroports de Charleroi et de Liège vont-ils se transformer dès ce vendredi en véritable parcours du combattant ? 

La menace plane en tout cas sur l’activité des deux aéroports régionaux à la veille d’un week-end qui sera évidemment très dense au niveau des départs. En cause, un mouvement social qui pourrait être enclenché par la CGSP qui a appelé à la grève. Les affiliés décideront aujourd’hui, sur le coup de 14 heures, s’ils décident de se croiser les bras. 

En cause, la mise en place d’un tout nouveau système de recrutement destiné aux agents dits en "service continu", soit le personnel de la Région wallonne (NdlR : environ 25 %) en charge des écluses, des aéroports wallons, des services des routes, de la police régionale… 

Pour ces fonctions, qui doivent être remplies de manière permanente, le gouvernement wallon planche sur un nouveau système, actuellement en phase de test, qui ne prévoit pas le remplacement systématique, via des engagements, des agents sur le départ. Jeudi a eu lieu la premier acte de la riposte syndicale : six écluses wallonnes, dont l’ascenseur de Ronquières, ont en effet été bloquées. 

Ce vendredi matin, une réunion est prévue avec la direction générale en charge des aéroports wallons. Avant donc un éventuel arrêt de travail.