Panneaux électoraux: le gouverneur ne bougera pas

BELGA Publié le - Mis à jour le

Belgique

Le gouverneur du Brabant flamand Lodewijk De Witte ne prendra aucune initiative dans la polémique sur l'absence de panneaux électoraux officiels dans plusieurs communes de la périphérie bruxelloise, destinée à empêcher les affiches électorales francophones d'y fleurir.

Sont déjà concernées les communes d'Opwijk, Merchtem, Beersel, Kapelle-op-den-Bos, Machelen, Ternat, Meise et Beersel. Le ministre de l'Intérieur Guido De Padt a indiqué mercredi soir en Commission de la Chambre qu'il avait recommandé aux communes, par circulaire, de placer ces panneaux électoraux.

Il a aussi rappelé qu'il avait demandé au gouverneur du Brabant flamand, Lodewijk De Witte, de prendre les mesures adéquates pour que les élections régionales et européennes du 7 juin prochain puissent être organisées dans le respect des lois.

"Il entre en effet dans mes compétences de veiller à ce que les élections se déroulent selon la loi, mais aucune loi n'impose le placement de tels panneaux. Une circulaire est une recommandation et non un instrument légal", répond le gouverneur. "Le non-placement de panneaux n'a donc aucune influence sur la légalité du déroulement des élections", observe-t-il.

En revanche, les services du gouverneur vont reprendre la tâche des communes d'établir les listes d'électeurs - dans les communes qui refusent de le faire afin de protester contre la non-scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde - et vont aussi imprimer et envoyer à leur place les convocations électorales.

Publicité clickBoxBanner