Belgique

La Plateforme citoyenne a annoncé, lors d’un sit-nic au parc Maximilien, différents projets qui verront le jour dans les prochaines semaines

Ce 1er mai, un sit-nic (contraction entre sitting et pique-nique) était organisé au parc Maximilien à l’initiative de la Plateforme. L’occasion de réunir chauffeurs, hébergeurs, hébergés, bénévoles et associations autour de matches de foot, de dessins, de musiques, de couscous et de frites. Et de présenter l’avenir de la Plateforme, qui va se transformer.

Une Porte d’Ulysse 2.0

Alors que la Porte d’Ulysse, située à Haren, a fermé ses portes hier, un autre centre d’hébergement ouvrira bientôt ses portes. Dans les prochains jours, le gouvernement bruxellois se prononcera sur le déblocage de moyens qui permettront à la Plateforme de mettre en place un dispositif d’accueil d’urgence de nuit structuré et en collaboration avec les professionnels du secteur. Cet accueil s’inscrit dans la prolongation du Hub humanitaire, où les soins médicaux et psychologiques côtoient l’assistance juridique et la collecte de vêtements. L’ouverture de ce centre 2.0 a été décidée en constatant que – notamment suite à la fin du plan hivernal - de nombreuses personnes sans-abri se rendaient à la Porte d’Ulysse, au même titre que les migrants de transit. La Plateforme a donc décidé, avec une force qui lui est propre, de décloisonner le sans-abrisme et la migration, secteurs dotés de nombreux points communs et pourtant toujours dépeint en opposition.

Une Plateforme en ligne

Aujourd’hui, la Plateforme fonctionne uniquement sur Facebook. Une nouvelle Plateforme en ligne verra bientôt le jour afin de mettre plus facilement les hébergeurs en lien avec les personnes qui ont besoin d’un toit et leurs chauffeurs. Une procédure plus formelle sera mise en place pour l’accompagnement des Mineurs Étrangers Non-Accompagnés (Mena) afin de fournir à tous et toutes les contacts nécessaires pour s’orienter vers les services compétents.

Des logements collectifs dans les communes

La Plateforme, via des interpellations de citoyens dans les conseils communaux, a pu ouvrir neuf logements collectifs accueillant respectivement entre 10 et 13 personnes. La Plateforme a appelé les communes dites hospitalières (17 communes sur 19 à Bruxelles) à mettre leur bâtiments vides à disposition pour l’accueil. Un appel qu’elle espère relayé par ses 40.000 membres à leurs conseils communaux.