Belgique

Après la bagarre entre migrants sur le parking de l'autoroute E40 à Wetteren, qui a fait un mort, il a été décidé de fermer temporairement le parking pour les camions. 

La fédération du transport Febetra et le syndicat BTB sont furieux. "Les chauffeurs seront livrés à leur sort. Ils seront poussés dans l'illégalité", disent les organisations. A la suite d'une concertation entre la police, le parquet et le gouverneur de la province, le bourgmestre de Wetteren, Alain Pardaen, a décidé de fermer le parking des camions pour une durée de trois mois. Une décision que Febetra, la plus importante fédération des transporteurs et logisticiens, a appris par les médias.

"C'est évidemment un gros problème pour nous", explique la porte-parole de Febetra, Isabelle De Maegt. "Les parkings de Jabbeke et de Bierges sont déjà fermés. Maintenant, c'est le tour de Wetteren. C'est assez ! Les chauffeurs seront livrés à leur sort. On opte pour la solution la plus simple sans penser aux conséquences. Les autorités imposent une réglementation sur le temps de conduite et de repos qui ne pourra pas être respectée".

Frank Moreels du BTB fait le même constat. "Les chauffeurs doivent respecter le temps de conduite et de repos. Mais tous les parkings ferment et ils sont poussés dans l'illégalité", dit-il.

"Les chauffeurs en ont assez, ce n'est plus possible. Nous avions déjà prévenu les autorités sur l'insécurité régnant dans les parkings. Nous demandons une surveillance des parkings depuis des années déjà", souligne-t-il.