Belgique

Ce sera, à n’en point douter, l’un des procès les plus sécurisés de l’histoire du vieux palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles. Les mesures prises pour éviter tout attentat, tentative d’évasion ou même suicide de Salah Abdeslam, seront drastiques. Ce sera peut-être aussi une espèce de répétition générale pour le procès de Mehdi Nemmouche (attentat au Musée juif) et des auteurs des attentats de Bruxelles, qui poseront, comme le note, Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles, un plus gros défi encore. Ces procès, qui devraient se tenir devant les assises, seront plus longs et impliqueront davantage de détenus, que le procès de Salah Abdeslam et de Sofien Ayari

Transféré chaque jour

(...)