Belgique Spontanément, dans les représentations que l’on s’en fait, les pédagogies actives sont des cours donnés à l’extérieur, des élèves libres de toute contrainte, des profs qui se sont fait chasser de l’estrade, qui snobent les examens et ont placé des balles de tennis sous les pieds des chaises pour les déplacer plus facilement. Au-delà de ces représentations, un point fondamental, souvent oublié, est que les pédagogies actives s’appuient avant tout sur des finalités, c’est-à-dire des conceptions particulières de ce que doit être l’école, de ce à quoi elle doit mener, de ce que sont le savoir et l’autorité, de qui est l’élève…