Belgique

Le parquet de Bruxelles a confirmé jeudi matin avoir ouvert des "informations judiciaires" pour violation du secret professionnel dans le dossier de pédophilie présumée au sein de l'Eglise à la suite des fuites parues dans la presse.

"Toute personne qui prend connaissance du dossier, qui ne respecte pas le secret professionnel peut être poursuivie, selon les articles 458 et 460 ter du Code pénal", a indiqué Jean-Marc Meilleur, porte-parole du parquet de Bruxelles.

"Les fuites, notamment à propos du déroulement de l'audition du cardinal Danneels, ne permettent pas aux enquêteurs de travailler sereinement", a-t-il ajouté.

Le parquet envisage également d'ouvrir une instruction pour le même motif par rapport à la présence confirmée au sein de l'Eglise belge de documents et de DVD liés à l'affaire Dutroux. Jean-Marc Meilleur a également confirmé la présence, dans l'ordinateur personnel du cardinal Danneels, d'une photo d'une jeune fille "qu'on pourrait croire suspecte mais celle-ci a été retrouvée dans un fichier temporaire. Tout un chacun qui navigue sur Internet peut se retrouver avec ce type de photo dans ses fichiers temporaires", a indiqué le porte-parole, sur base du rapport des enquêteurs.

"Pour l'instant, l'ordinateur personnel de l'ex-primat n'a été analysé que superficiellement. La présence de cette photo n'entre pas dans le cadre de l'instruction de M. De Troy", a conclu le porte-parole.