Belgique

Dans le cadre d’un dossier de terrorisme du parquet fédéral et avec l’appui des Unités Spéciales, la PJF de Bruxelles a mené dans la nuit de mardi à mercredi huit perquisitions dans les communes de Laeken, Anderlecht, Molenbeek-Saint-Jean et Schaerbeek. 

"Aucune arme ni explosif n’ont été trouvés. Au total, sept personnes ont été emmenées pour audition", a indiqué mercredi matin Eric Van der Sijpt, porte-parole du parquet fédéral. "Tous ont été libérés à l’issue de leur audition", a-t-il précisé en fin de journée.

Selon nos confrères de la Dernière Heure, les services antiterroristes recherchaient là un returnee dont la famille avait laissé entendre qu’il était mort en Syrie, mais que les enquêteurs pensent être toujours en vie et de retour au pays.

Les sept personnes interpellées lors de cette opération n’étaient autres que des membres de sa famille et / ou de son entourage. L’intéressé, qui ne serait pas un personnage fort connu dans la galaxie djihadiste, aurait guerroyé en Syrie pour le compte de l’organisation terroriste État Islamique pendant environ deux ans. Toutefois, d’après le porte-parole du parquet fédéral ,"ce dossier est totalement distinct des dossiers concernant les attentats de Paris du 13 novembre 2015 ou de Bruxelles/Zaventem du 22 mars 2016. Dans l’intérêt de l’enquête, aucun autre renseignement ou précision supplémentaire ne sera donné."