Belgique

Quatre aides-soignantes d'une maison de repos de Saint-Trond (Limbourg) auraient partagé sur Messenger des photos et vidéos dénigrantes de résidents séniles. Le petit-fils d'une personne âgée entre-temps décédée, candidat du parti local "Sterk Sint-Truiden", a porté plainte cette semaine à la police, rapportent jeudi Het Belang van Limbourg et Het Nieuwsblad. Les quatre femmes en cause se seraient moquées de certains résidents de la Villa Rosa en partageant des photos humiliantes via la messagerie instantanée Messenger, au sein d'un groupe fermé. Elles ont été invitées à s'expliquer auprès de leur hiérarchie en avril.

D'après plusieurs sources, la présidente du CPAS Pascy Monette (Open Vld) leur a laissé le choix de démissionner ou de laisser la police s'occuper de l'affaire. Elles ont choisi la première option.

Le parquet du Limbourg a confirmé qu'une enquête avait été ouverte à la suite du dépôt d'une plainte.