Belgique

Plus de 1.300 dossiers pour des violences envers les seniors ont été ouverts en Wallonie auprès de "Respect Seniors" en 2017, un nombre record, rapportent les titres Sudpresse jeudi. L'Agence wallonne de lutte contre la maltraitance des personnes âgées a reçu plus 6.038 appels, qui ont donné lieu à l'ouverture de 1.362 dossiers à la suite de sévices.

Ces seniors souffrent principalement de violences psychologiques (30%), assez loin devant les extorsions d'argent (20%) et la violence civique (18,1%).

Dans 34% des situations, c'est la famille qui contacte "Respect Seniors". Et un appel sur quatre est donné par la victime elle-même. Dans près d'un quart des cas, l'aîné a entre 80 et 90 ans (23%). 14,4% font face à de la violence à moins de 70-80 ans, et 10,7% à plus de 90 ans. 68,8% des demandes d'aide concernaient des femmes et 9% des groupes de seniors tels que des couples ou des résidents d'institutions.

Les maltraitances touchent bien davantage les seniors restés vivre à domicile (59%) que ceux placés en institutions (34%).

Le 15 juin, date de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des aînés, l'Agence wallonne organisera une journée de sensibilisation.