Belgique Un accord a été trouvé à Anvers ce vendredi entre la communauté juive hassidique et les entreprises publicitaires afin qu'il n'y ait plus de réclame pour de la lingerie affichée dans le quartier juif grâce aux panneaux publicitaires en rue. C'est ce qu'écrivent nos confrères de De Morgen.

En théorie, cet accord a dû être négocié par le bourgmestre de la ville, Bart De Wever, mais son porte-parole nie l'information.

Les panneaux affichant ce genre de publicités étaient régulièrement abîmés ou saccagés dans les quartiers anversois à forte communauté orthodoxe. L'accord est censé mettre fin à ce problème.

Le Forum des organisations juives déclare, par la voix de son président Raphael Werner, qu'il n'est pas au courant d'un tel accord.

Même son de cloche du côté du cabinet De Wever. "Nous n'avons pas entendu parler de cet accord", déclare son porte-parole à Belga. "On peut trouver cela discutable, mais tant que l'accord privé fait partie des dispositions légales, nous ne pouvons rien dire à ce sujet."