Belgique

Une fusillade a éclaté mardi matin dans le centre-ville de Liège, faisant trois morts dont deux policiers. Deux autres policiers ont été blessés. L'auteur des tirs a été abattu par le peloton anti-banditisme (PAB) de Liège. Les personnalités politiques n'ont pas tardé à réagir sur Twitter, exprimant leurs condoléances et leur solidarité avec les forces de l'ordre liégeoises. Le Premier ministre Charles Michel a exprimé ses condoléances aux victimes de la fusillade survenue à Liège mardi matin. Il a indiqué suivre la situation de près, avec les ministres de l'Intérieur Jan Jambon et de la Justice Koen Geens.


"Nos pensées vont aux victimes de cet acte horrible à Liège", a ainsi tweeté le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, précisant qu'il suivait de près la situation, avec le centre de crise.

Koen Geens, ministre de la Justice, a lui aussi exprimé ses condoléances avec "les victimes, leurs proches et les services de police".


Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères et d'origine liégeoise, a indiqué que "toutes nos pensées vont aux victimes, à leurs familles, à leurs collègues, à leurs proches. La solidarité est totale avec les forces de l'ordre que nous soutenons pleinement dans leur mission particulièrement difficile".

Christine Defraigne, présidente du Sénat et elle aussi originaire de la Cité ardente, a rendu "hommage à ceux qui risquent leur vie au quotidien pour nous protéger. Consternation. (...) Nous sommes bouleversés".

Zakia Katthabi, co-présidente d'Ecolo, a pour sa part tweeté sa "#solidarité avec #liège qui vit un nouveau drame... Pensées particulières aux familles et proches des victimes ainsi qu'aux collègues des policiers... #respect."

Toutes les autres réactions :




Pour rappel, des coups de feu ont éclaté mardi vers 10h30 lorsqu'un homme a tiré sur deux policiers qui ont été tués, avant de prendre en otage une femme de ménage dans l'enceinte de l'athénée Léonie de Waha, situé sur le boulevard d'Avroy. Le passager d'une voiture à proximité est également décédé. Deux autres policiers ont été blessés. A 11h, l'auteur des faits a été abattu par les agents du Peloton anti-banditisme (PAB) de la police de Liège.

Un numéro vert est accessible pour les citoyens: 0800/94.000.

Liège avait déjà été touchée par une fusillade en 2011, sur la place Saint-Lambert en plein centre-ville, qui avait fait cinq morts.

Les réactions à l'étranger: