Belgique

Une école primaire qui choisit de terminer les cours à 11h35 le mercredi. Un autre établissement qui décide unilatéralement de supprimer la récréation du vendredi après-midi pour boucler la semaine un quart d’heure plus tôt. Une troisième école qui, en dernière minute, durant les vacances de Noël, prévient les parents que les journées des 8 et 9 janvier seront deux journées pédagogiques pour les enseignants, et donc de congé pour les enfants. Et cela, sans possibilité de garderie.

Les difficultés qu’ont les écoles et les familles pour accorder leurs horaires sont récurrentes, admet Bernard Hubien, secrétaire général de l’Ufapec, l’Union francophone des associations de parents de l’enseignement catholique.

(...)